Le Quai des Arts et Cin'étoile
Le Quai des Arts    Cin'étoile     Evènements   Infos pratiques   Publications   Billetterie S'abonner à la newsletter


Evènements

 Carnets de voyage : Islande -- Le lundi 11 décembre à 19h30 -- Lieu : Le Quai des Arts


ISLANDE au gré des vents

film écrit et réalisé par Annie et Pierre Régior

 

Une longue errance à travers l'Islande : déserts de cendre, glaciers, îles battues par les vents, falaises et colonies d'oiseaux marins... L'extraordinaire beauté de la nature justifie amplement tous les voyages en Islande mais elle tient trop souvent le visiteur à l'écart de ses habitants, pêcheurs, éleveurs et fermiers. L'extrême pauvreté des Islandais durant des siècles, l'âpreté du climat, l'isolement, ont forgé des caractères rudes mais la réserve naturelle des Islandais n'exclut pas le sens de l'accueil et la complicité. Le film nous amène à la rencontre de Magnus lors de la récolte du duvet des eiders, de Siggi suspendu aux falaises de Grimsey pour la collecte des œufs de guillemots, de Jon rassemblant ses moutons...

Des jours sans fin de l'été aux lumières crépusculaires de l'hiver, une découverte en profondeur de l'Islande et des Islandais.

Les auteurs. Annie et Pierre Régior ont la passion du voyage. Elle les conduit en Afghanistan, en Alaska, en Antarctique, en Patagonie, en Mongolie, en Afrique du Sud, en Turquie, en Iran, au Japon, en Islande... Ils ont pour cette île une attirance particulière. Leur film Islande au gré des vents est le récit d'un an de pérégrinations du cœur de l'hiver aux jours sans fin de l'été boréal.





 Carnets de voyage : Costa Rica -- Le lundi 15 janvier à 19h30 -- Lieu : Le Quai des Arts


COSTA RICA la fièvre verte

film écrit et réalisé par Évelyne et Alain Basset

 

En quelques années, ce petit pays d’Amérique centrale coincé entre Pacifique et Caraïbes a quitté l’anonymat pour devenir le champion de l’environnement. C’est aujourd’hui une vraie arche de Noé installée sur trois chaînes volcaniques toujours actives. Entre capucins à tête blanche, paresseux à 3 doigts, rainettes aux yeux rouges, le voyageur s’émerveille au milieu de forêts de nuages préservées.

Cette nature foisonnante est malheureusement propice aux cultures d’exportation. Ce pays sans armée depuis 1948, inonde le marché mondial d’ananas et de bananes noyés sous les pesticides.

Entre ces deux pôles contradictoires, les bienveillants « Ticos » au contact facile affichent leur optimisme. Avec un taux d’alphabétisation proche de 100% une sécurité sociale efficace, une espérance de vie de 80 ans, ils peuvent entonner avec fierté le slogan national Pura vida, un cocktail d’humain de naturel et de spirituel.

Les auteurs. Alain et Evelyne Basset parcourent le monde sans chercher à accumuler kilomètres et visas, mais pour s’imprégner de son humanité multiple et aller au-delà des apparences. Le Costa Rica, cette Suisse de l’Amérique latine, est pour eux l’occasion de plonger en toute quiétude dans un étonnant éden.







 Saison opéra/ballet : La Bohème -- Le dimanche 21 janvier à 15h00 -- Lieu : Le Quai des Arts


ENREGISTRE A L'OPÉRA BASTILLE

Est-ce parce que Murger avait lui-même connu cette existence au cours de sa jeunesse ? Nul autre que lui ne sut décrire avec plus de justesse, dans ses Scènes de la vie de bohème, ces artistes fauchés, crève-la-faim, prêts à brûler un manuscrit contre un peu de feu mais qui rêvaient une autre vie à l’âge de la bourgeoisie matérialiste triomphante. En s’emparant de ces scènes, Puccini nous livre, à travers la relation du poète Rodolfo et de la fragile Mimi, une histoire d’amour bouleversante et quelques-unes de ses plus belles pages d’opéra. La mise en scène de cette nouvelle production est confiée à Claus Guth qui situe le drame dans un futur sans espoir où l’amour et l’art deviennent la dernière transcendance.

Opéra en quatre tableaux (1896)
Musique de Giacomo Puccini
Livret de Giuseppe Giacosa, Luigi Illica
D’après Henry Murger, Scènes de la vie de bohème

Direction musicale : Gustavo Dudamel
Mise en scène : Claus Guth
Décors : Étienne Pluss
Costumes: Eva Dessecker
Lumières : Fabrice Kebour
Chorégraphie : Teresa Rotemberg
Dramaturgie : Yvonne Gebauer
Chef des Chœurs : José Luis Basso

Orchestre et Chœurs de l’Opéra national de Paris
Maîtrise des Hauts-de-Seine / Chœur d’enfants de l’Opéra national de Paris

Mimì, Sonya Yoncheva
Musetta, Aida Garifullina
Rodolfo, Atalla Ayan
Marcello, Artur Ruciński
Schaunard, Alessio Arduini
Colline, Roberto Tagliavini
Alcindoro, Marc Labonnette
Parpignol, Antonel Boldan
Sergente dei doganari, Florent Mbia
Un doganiere, Jian-Hong Zhao
Un venditore ambulante, Fernando Velasquez

Présenté par Alain Duault
2h35 dont 1 entracte (30 mn)



 Le SYLF fait son cinéma -- Le vendredi 02 février à 20h30 -- Lieu : Cin'étoile


SAISON CULTURELLE EN HAUT FOREZ 2017-2018

ENTRE EN SCENE - Cin'Etoile

Les instruments à cordes sont les acteurs principaux de la musique de film... Quelques notes d’un violon, d’un violoncelle, d’un petit ensemble à cordes, et nous voilà immédiatement replongés dans l’ambiance d’une salle de cinéma. Un concert en forme de «quiz» musical où le public devra reconnaitre les films à travers leurs musiques...
Depuis sa création en 2010, l’ensemble Symphonique Loire Forez issu de musiciens de formations internationales s’affirme comme l’orchestre de chambre de référence en Rhône-Alpes.

Tarifs:

Plein : 12 euros

Réduit : 9 euros (demandeur d'emploi, étudiant, abonnement 6 spectacles)

Enfant : 6 euros (- de 12 ans)

Abonnement 10 spectacles : 8 euros (soit 80 euros au total)




 Carnets de voyage : Laos -- Le lundi 26 février à 19h30 -- Lieu : Le Quai des Arts


LAOS le temps immobile

un film écrit et réalisé par Hélène et Christian Goubier



5 h du matin, dans l’obscurité et la relative fraîcheur d’avant l’aube, nous nous dirigeons vers la rue principale de Luang Prabang pour assister au rituel du Tak Bat. Dans le silence nocturne de la ville, les gongs des temples retentissent, la procession orangée commence…

Si Luang Prabang est devenu une cité musé dédié au tourisme, le reste du pays est à l’écart d’un développement trop rapide. Les laos profitent paisiblement des saveurs simples de la vie .

Au long des 1 500 km nord-sud, allons à la rencontre des paysages, des campagnes, et des villages en prenant notre temps. Invitation à marcher, pédaler, naviguer, rouler entre pics karstiques, jungles inquiétantes, cascades et rapides du Mékong…



Les auteurs. Passionnés de voyage et d'images Hélène et Christian Goubier parcourent le monde depuis 40 ans. Les premiers voyages en Asie leurs donnent l'envie de partager rencontres et émotions. Pour cela ils créent le festival "Voyage et Aventure". Aujourd'hui, Christian, Président de Curieux Voyageurs, festival de films et Hélène continuent de découvrir le monde. Depuis 3 ans, ils parcourent les chemins du Laos.

 



 Saison opéra/ballet : Le Corsaire -- Le dimanche 04 mars à 15h00 -- Lieu : Le Quai des Arts


ENREGISTRÉ AU WIENER STAATSOPER

Depuis sa première en 1856 à l’Opéra de Paris, Le Corsaire compte parmi les ballets d’action les plus impressionnants du XIXe siècle. Inspiré par le poème épique de Lord Byron, Le Corsaire narre les aventures dans l'ancienne ville turque d'Andrinople du fougueux corsaire Conrad qui tombe amoureux de la belle Médora, pupille du marchand d'esclaves Lankedem et convoitée par le très puissant Pacha. Isaac, un compagnon de Conrad, et Gulnare, la belle esclave amoureuse du Pacha, s'invitent dans l'intrigue. Le Corsaire est un ballet classique qui multiplie les tableaux spectaculaires et féeriques. Objet de multiples versions, Le Corsaire est surtout devenu familier grâce à Jules Perrot puis à Marius Petipa et a acquis une célébrité mondiale au début des années 60 avec Margot Fonteyn et Rudolf Noureev qui rendront légendaire son fameux pas de deux. Il n’avait encore jamais été représenté dans son intégralité au Wiener Staatsoper avant que le directeur du ballet de l’Opéra de Vienne Manuel Legris n’entreprenne de redonner à cette œuvre une place à la hauteur de son importance dans l’histoire de la danse.

Ballet en trois actes
Chorégraphie de Manuel Legris
D’après Marius Petipa
Musique d’Adolphe Adam

Dramaturgie et livret : Manuel Legris et Jean-François Vazelle
Décors et costumes : Luisa Spinatelli
Lumières : Marion Hewlett

Wiener Staatsballett
 
Direction musicale : Valery Ovsianikov
Orchester der Wiener Staatsoper

2h00 plus 1 entracte



 Le prochain train -- Le vendredi 16 mars à 20h30 -- Lieu : Cin'étoile


SAISON CULTURELLE EN HAUT FOREZ 2017-2018

ENTRE EN SCENE - Cin'Etoile

Karine et Vincent se croisent dans un bourdonnement technologique incessant.
Vincent est un toxicomane du travail. Rivé à son écran, ignorant de la vie qui coule autour de lui, il ne lèvera la tête que pour constater que sa femme est partie sans même qu’il ne s’en aperçoive.
Incapable de se gérer seul, il décide d’embaucher Karine, une professionnelle des réseaux sociaux, afin qu’elle lui invente et lui administre une vie.

Tarifs:

Plein : 12 euros

Réduit : 9 euros (demandeur d'emploi, étudiant, abonnement 6 spectacles)

Enfant : 6 euros (- de 12 ans)

Abonnement 10 spectacles : 8 euros (soit 80 euros au total)




 Théâtre : Eloignez-vous du quai -- Le samedi 24 mars à 20h30 -- Lieu : Le Quai des Arts


SAISON CULTURELLE EN HAUT FOREZ 2017-2018

LE QUAI DES ARTS

Un homme pose sa valise sur un quai de gare où il est seul à attendre. Le haut-parleur annonce qu’un train sera en retard. Ce n’est pas le sien, mais celui du quai d’en face, où attend une foule de gens, le public. La situation est à l’image de la vie du personnage, toujours à contre-courant un type à l’envers, un inclassable, en délicatesse avec une certaine modernité ...

L’homme commence à parler aux voyageurs du quai d’en face.

Tarifs:

Plein : 12 euros

Réduit : 9 euros (demandeur d'emploi, étudiant, abonnement 6 spectacles)

Enfant : 6 euros (- de 12 ans)

Abonnement 10 spectacles : 8 euros (soit 80 euros au total)




 Carnets de voyage : Arctique -- Le lundi 09 avril à 19h30 -- Lieu : Le Quai des Arts


ARCTIQUE la vie en Nord

film écrit et réalisé par Jacques Ducoin

 

L’Arctique est un monde mythique. Tout au long d'une décennie, l'auteur a approché cette nature aussi belle que fragile et rencontré des hommes vivant en symbiose avec elle. 

 

Il nous livre quelques pépites de ses voyages : paysages de glace, ours polaires et morses au Spitzberg, derniers chasseurs du Groenland...

 

Il franchit ensuite, à bord du voilier polaire Arktika, le mythique passage du Nord-Ouest à travers l'archipel canadien jusqu'en Alaska. 

 

Dernière étape de ce voyage en Arctique,  Khatanga, point de départ des expéditions russes vers le pôle et lieu de découverte du Mammouth Jarkov. Au Taïmyr, à l'extrême nord de la Sibérie, Jacques partage la vie des Dolganes, petit peuple éleveur de rennes. Il les accompagne lors de la migration de leur troupeau, participe à la fête du printemps. Les Dolganes sont à peine 250 à vivre dans un territoire grand comme la France. 

 

L'auteur. Jacques Ducoin est attiré par le Grand Nord et les espaces sauvages depuis ses lectures d’enfance. Après de nombreuses expériences dans l'ouest canadien et en Alaska, en canoë, en kayak, à cheval, en traîneau à chiens, il choisit de s'isoler pendant plusieurs mois dans une cabane de trappeur au Yukon. Ses voyages les plus récents l'ont conduit au Spitzberg, au Groenland et en Sibérie.





 Concert : La mauvaise herbe -- Le vendredi 27 avril à 20h30 -- Lieu : Cin'étoile


SAISON CULTURELLE EN HAUT FOREZ 2017-2018

ENTRE EN SCENE - Cin'Etoile

Des musiques aux influences multiples, musiques traditionnelles, jazz, un soupçon de rock’n roll, des arrangements hauts en couleurs, des tranches de vie racontées avec poésie, nostalgie, humour et ironie, LA MAUVAISE HERBE, c’est un univers à part entière, un voyage dans le temps, un partage dans l’espace, une énergie contagieuse !
A l’écoute des textes et des mélodies, on devine rapidement quelques influences: Renaud, Brassens, Les Têtes raides, les Ogres de Barback, les Cowboys Fringants entre
autres.

Tarifs:

Plein : 12 euros

Réduit : 9 euros (demandeur d'emploi, étudiant, abonnement 6 spectacles)

Enfant : 6 euros (- de 12 ans)

Abonnement 10 spectacles : 8 euros (soit 80 euros au total)




 Saison opéra/ballet : Don Carlos -- Le dimanche 29 avril à 15h00 -- Lieu : Le Quai des Arts


ENREGISTRE A L'OPÉRA BASTILLE

S’il est un opéra qui se joue des frontières à tous les niveaux, dramatiques et dramaturgiques, c’est bien le Don Carlos de Verdi, œuvre d’un Italien créée en français, où le climat de guerre avec l’Espagne et la mélancolie des êtres conduisent à porter le regard vers les Flandres. Les thèmes politiques, religieux, historiques, psychanalytiques, s’imbriquent les uns aux autres, resserrant toujours plus étroitement peurs et tabous entre les protagonistes. Krzysztof Warlikowski dépouille cette tragédie hantée par les fantômes, et fait advenir l’intime au cœur d’une fresque imaginaire – dont la vérité s’avère plus vraie que celle des historiens. Avec Philippe Jordan, il fait découvrir au public la toute première version de ce grand opéra en cinq actes : celle que Verdi avait lui-même amendée pour la création de l’œuvre en 1867.

Opéra en cinq actes (1867)
Musique de Giuseppe Verdi
Livret de Joseph Méry, Camille du Locle
D’après Friedrich Schiller, Don Carlos, Infant von Spanien

Direction musicale : Philippe Jordan
Mise en scène : Krzysztof Warlikowski
Décors et costumes : Małgorzata Szczęśniak
Lumières : Felice Ross
Vidéo : Denis Guéguin
Chorégraphie : Claude Bardouil
Dramaturgie : Christian Longchamp
Chef des Chœurs : José Luis Basso

Orchestre et Chœurs de l’Opéra national de Paris

Philippe II, Ildar Abdrazakov
Don Carlos, Jonas Kaufmann
Rodrigue, Ludovic Tézier
Le grand inquisiteur, Dmitry Belosselskiy
Élisabeth de Valois, Sonya Yoncheva
La princesse Eboli, Elīna Garanča
Thibault, Eve-Maud Hubeaux
Députés flamands, Tiago Matos
Michal Partyka
Mikhail Timoshenko
Tomasz Kumiega
Andrei Filonczyk
Daniel Giulianini
Une voix d'en haut, Silga Tīruma
Le comte de Lerme, Julien Dran
Un héraut royal, Hyun-Jong Roh
Le moine, Krzysztof Baczyk

Presenté par Alain Duault
4h50 dont 2 entractes (30 mn et 20 mn)



 Saison opéra/ballet : Benvenuto Cellini -- Le lundi 21 mai à 15h00 -- Lieu : Le Quai des Arts


ENREGISTRÉ AU DNO D'AMSTERDAM

Orfèvre et sculpteur florentin, Benvenuto Cellini a vite joui d’une renommée dépassant les frontières de l’Italie. Son tempérament flamboyant, la conscience exacerbée qu’il a de son talent, la liberté d’esprit dont il fait preuve au plus près des puissants sont autant de traits qui inspirent Berlioz, lecteur de ses Mémoires. Jamais loin des intrigues, des cabales et des rixes, Cellini doit fondre une grande sculpture de Persée commandée par le souverain pontife. Il est aimé de Teresa, mais celle-ci est promise à Fieramosca, un artiste académique qui n’a pas eu la faveur de recevoir la commande papale. L’univers exubérant déployé par Terry Gilliam entraîne les protagonistes dans un monde tout à la fois délirant, jubilatoire, claustrophobique et mégalomane : l’embrasement d’une folie communicative.

Opéra en deux actes (1838)
Musique d'Hector Berlioz
Livret de Léon de Wailly et Auguste Barbier

Direction musicale : Sir Mark Elder
Mise en scène : Terry Gilliam
Mise en scène associée et chorégraphie : Leah Hausman
Décors : Terry Gilliam et Aaron Marsden
Costumes : Katrina Lindsay
Eclairages : Paule Constable
Création vidéographique : Finn Ross
Chef des Chœurs : Ching-Lien Wu

Rotterdams Philharmonisch Orkest
Koor van De Nationale Opera

Benvenuto Cellini, John Osborn
Giacomo Balducci, Maurizio Muraro
Fieramosca, Laurent Naouri
Le Pape Clement VII, Orlin Anastassov
Francesco, Nicky Spence
Bernardino, Scott Conner
Pompeo, André Morsch
Le Cabaretier, Marcel Beekman
Teresa, Mariangela Sicilia
Ascanio, Michèle Losier

3h00 plus un entracte
En langue française, sous-titré en français
Coproduction avec l’Opéra national de Paris



 Concert Yvan Marc -- Le samedi 09 juin à 20h30 -- Lieu : Le Quai des Arts


SAISON CULTURELLE EN HAUT FOREZ 2017-2018

LE QUAI DES ARTS

Si l’artiste a marché à une époque sur les sentiers étoilés des grandes maisons de disques, chanté dans de grandes salles lors des tournées de MICKEY 3D, été mis en lumière par les projecteurs de Taratata, ce « grizzly » tout en sensibilité, à la belle voix grave et aux mélodies élégantes préfère l’ombre de ses arbres, loin des circuits traditionnels de l’industrie musicale. Car Yvan Marc va là où peu d’artistes vont, en dehors des autoroutes balisées.

Tarifs:

Plein : 12 euros

Réduit : 9 euros (demandeur d'emploi, étudiant, abonnement 6 spectacles)

Enfant : 6 euros (- de 12 ans)

Abonnement 10 spectacles : 8 euros (soit 80 euros au total)




 Saison opéra/ballet : Boris Godounov -- Le dimanche 08 juillet à 15h00 -- Lieu : Le Quai des Arts


ENREGISTRE A L'OPÉRA BASTILLE

Lorsqu’en 1824, Pouchkine entreprit avec Boris Godounov l’élaboration de son premier drame historique, il ne savait que trop à quel colosse il s’attaquait. C’est armé d’une lecture de Shakespeare qu’il se mesura au règne fulgurant du Tsar de toutes les Russies (1598-1605). De fait, il y a du Macbeth dans cette fable politique, où Boris voit ressurgir, sous la forme d’un imposteur, le spectre de l’enfant qu’il avait fait assassiner pour conquérir le trône. S’emparant de ce poème épique, Moussorgski compose une réflexion sur la solitude du pouvoir, un drame populaire dont le véritable protagoniste est le peuple russe, avec son lot de souffrances éternelles. Déjà, Pouchkine s’interrogeait : « Qu’est‑ce qu’une âme ? Une mélodie, peut‑être… » Ivo Van Hove, habitué des grandes fresques politiques, signe sa première mise en scène pour l’Opéra de Paris.

Opéra en trois actes, un prologue et sept tableaux (Version 1869)
Musique et livret de Modeste Petrovitch Moussorgski
D’après Alexandre Pouchkine, Nicolas Karamzine

Direction musicale : Vladimir Jurowski
Mise en scène : Ivo Van Hove
Décors et lumières : Jan Versweyveld
Costumes : An D’Huys
Dramaturgie Jan Vandenhouwe
Chef des Chœurs : José Luis Basso

Orchestre et Chœurs de l’Opéra national de Paris

Boris Godounov, Ildar Abdrazakov
Fiodor, Evdokia Malevskaya
Xenia, Ruzan Mantashyan
La nourrice, Alexandra Durseneva
Le prince Chouiski, Maxim Paster
Andrei Chtchelkalov, Boris Pinkhasovich
Pimen, Ain Anger
Grigori Otrepiev, Dmitry Golovin
Vaarlam, Evgeny Nikitin
L'aubergiste, Elena Manistina
L'innocent, Vasily Efimov
Mitioukha, Mikhail Timoshenko
Un officier de police, Maxim Mikhailov
Un boyard, voix dans la foule, Francisco Simonet
Misail, Peter Bronder

Présenté par Alain Duault
2h10 sans entracte



 Jazz Manouche : Un nerf de swing -- Le samedi 28 juillet à 20h30 -- Lieu : Le Quai des Arts


SAISON CULTURELLE EN HAUT FOREZ 2017-2018

LE QUAI DES ARTS

A l’origine, il y a un guitariste, Mehdi Abdaoui, passionné par le peuple manouche et leur musique : le jazz manouche. En 2005, il se lance dans la grande aventure du swing manouche.

Un Nerf De Swing se définit de la manière suivante : un violon et une guitare. Le duo manouche s’articule autour de Marie TOUR, violoniste virtuose dans la lignée de Stéphane Grappelli et Mehdi ABDAOUI à la guitare rythmique.

Tarifs:

Plein : 12 euros

Réduit : 9 euros (demandeur d'emploi, étudiant, abonnement 6 spectacles)

Enfant : 6 euros (- de 12 ans)

Abonnement 10 spectacles : 8 euros (soit 80 euros au total)




 Saison opéra/ballet : Don Pasquale -- Le dimanche 19 août à 15h00 -- Lieu : Le Quai des Arts


ENREGISTRE AU PALAIS GARNIER
Bien idiot est celui qui se marie en grand âge. » Ainsi se termine Don Pasquale : sur un sage dicton qui ne manque pas d’ironie et qui résume les déboires de son héros, riche célibataire désireux de se marier et trompé par son neveu Ernesto et sa jeune promise Norina. Créé à Paris en 1843, à la charnière de plusieurs époques, Don Pasquale, œuvre composite et variée, est l’apothéose du genre buffa.
Donnée pour la première fois à l’Opéra national de Paris, elle est confiée au metteur en scène italien Damiano Michieletto qui fraie la voie de la sincérité et de la profondeur dramatiques au cœur d’une œuvre en apparence légère.

Dramma buffa en trois actes (1843)
Musique de Gaetano Donizetti
Livret de Giovanni Ruffini, Gaetano Donizetti

Direction musicale : Evelino Pidò
Mise en scène : Damiano Michieletto
Décors : Paolo Fantin
Costumes : Agostino Cavalca
Lumières : Alessandro Carletti
Chef des Chœurs : Alessandro Di Stefano

Orchestre et Chœurs de l’Opéra national de Paris

Don Pasquale, Michele Pertusi
Dottor Malatesta, Florian Sempey
Ernesto, Lawrence Brownlee
Norina, Nadine Sierra
Un notario, Frédéric Guieu

Présenté par Alain Duault
2h35 dont 1 entracte (25 mn)
Coproduction avec le Royal Opera House, Covent Garden, Londres


© Les Cinés du Haut-Forez, 2007-2017 Accueil